Review Of Print

Login

STRATEGIE

Memjet défie HP

       Memjet poursuit HP pour la violation de huit brevets concernant la technologie d’impression page-wide « waterfall ».
Le dépôt de la plainte contre HP, annoncé le 11 août, a été effectué auprès de la United States District Court for the Southern District of California.

La plainte concerne les huit brevet suivants:
U.S. Patent No. 6,575,549, "Ink Jet Fault Tolerance Using Adjacent Nozzles" 
U.S. Patent No. 6,880,914, "Inkjet Pagewidth Printer For High Volume Pagewidth Printing"
U.S. Patent No. 7,156,492, "Modular Printhead Assembly With A Carrier Of A Metal Alloy" 
U.S. Patent No. 7,325,986, "Printhead Assembly with Stacked Ink Distribution Sheets" 
U.S. Patent No. 8,662,636, "Inkjet Printhead Having Rows Of Printhead Segments" 
U.S. Patent No. 8,678,550, "Printhead Assembly With Laminated Ink Distribution Stack" 
U.S. Patent No. 8,696,096, "Laminated Ink Supply Structure Mounted In Ink Distribution Arrangement Of An Inkjet Printer"
U.S. Patent No. 9,056,475, "Inkjet Printer With Web Feed Maintenance Assembly"
Dans son communiqué, Memjet indique vouloir empêcher HP d’utiliser la technologie Memjet dans le futur (c’est à dire notamment dans la prochaine génération de presses 3D et des imprimantes grand format pour la reprographie) et rechercher des dommages et intérêts pour l’utilisation de cette technologie dans les équipements Page Wide d’HP comme les imprimantes bureautiques Pro X, les rotatives jet d’encre de la gamme T-Series ainsi que les produits PageWide XL.
Memjet a licencié sa technologie à plusieurs fournisseurs que ce soit dans l’impression d’étiquettes (Colordyne), de documents (Delphax) ou de grand format (Canon-Océ, RTI, Xanté, Xerox), etc.

Commentaires
La Scalable Printing Technology (SPT) de HP a fait officiellement son apparition en 2008 sur l’imprimante grand format HP Designjet L65500 utilisant les nouvelles encres à base de latex, elle a été suivie de la L25500 (six têtes côte à côte et décalées). Elle concrétisait alors des recherches engagées par HP depuis longtemps pour produire des têtes d’impression avec une technologie similaire à celle utilisée pour produire des processeurs de PCs (Intel etc.). En 2009, la première rotative HP Inkjet web press qui utilise la même technologie sur une laize de 762 mm est testée aux Etats-Unis. En 2012, l’imprimante bureautique HP Officejet Pro X utilise une barre d’impression de 217,8 mm de laize à base de la même technologie SPT appelée désormais HP PageWide Technology. Les recherches pour développer la technologie Memjet ont commencé en 1994 en Australie par la Silverbrook Research. La première imprimante bureautique a été lancée en 2010 sous la marque Lenovo, après la présentation d’un premier prototype en 2009 au CES, et son annonce en 2007. Le moteur d’impression « waterfall » en est en 2015 à sa seconde génération. M. Silverbrook a créé la technologie et déposé 4400 brevets à lui tout seul aux USA. La résolution d’un conflit avec un gros actionnaire a conduit à la création de Memjet à San Diego en Californie aux Etats-Unis en 2012, qui a repris la technologie. La société Memjet est dirigée par Len Lauer pdg et CEO depuis janvier 2010. La parole est maintenant aux experts qui vont examiner de près les brevets et leurs applications dans le domaine de l’impression PageWide. Ceux de HP et ceux de Memjet. R.D.

www.hp.com  www.memjet.com  

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version